hypnose-spirituelle-et-vies-anterieures

Avez-vous déjà remarqué comment vous pouvez fixer un point fixe, le fixer pendant longtemps et à peine cligner des yeux, tout en étant légèrement distrait et en pensant à quelque chose ? Vous le connaissez probablement. Si vous étiez en 1843 et que vous viviez en Angleterre, vous auriez entendu le médecin et gentleman de la science écossais, James Braid, définir le phénomène comme étant de l'hypnose, ce qui fut la première fois que le mot fut inventé.

Le mot "hypnose" trouve ses racines dans le grec (ὕπνος) et se traduit par "sommeil". Cependant, son essence ne se limite pas à un état de sommeil. L'hypnose désigne un état de conscience temporaire résultant d'une suggestion auto-induite, dans lequel on est plus sensible à la suggestion. Sur la base de cette définition, nous pouvons envisager plusieurs domaines dans lesquels il peut être applicable, et en premier lieu, bien sûr, le domaine de la médecine. C'est l'hypnose médicale que nous allons examiner plus en détail, mais nous allons d'abord souligner certains des autres aspects associés à l'hypnose.

L'origine de l'état hypnotique

etat-hypnotique-hypnose-regressive

La méthode de l'hypnose est connue de l'humanité depuis plus de trois mille ans, lorsqu'elle était utilisée par les prêtres en Inde, en Égypte ancienne et au Tibet, et un peu plus tard, par les guérisseurs de la Grèce antique et de Rome.

À la fin des années 1970, en France, les médecins parisiens (Jean-Martin Charcot) ont utilisé la transe hypnotique pour traiter l'hystérie (l'école d'hypnose dite de Paris). Ils utilisaient dans leur pratique les effets physiques de la lumière, des odeurs, de la température, des médicaments, des métaux, des sensations tactiles, etc. L'école d'hypnose de Nancy (Hippolyte Berngheim) était plus sceptique, affirmant que les facteurs les plus importants pour l'immersion en transe hypnotique n'étaient pas physiques mais psychologiques, et étaient basés sur l'autorité de l'hypnotiseur et les désirs et l'anticipation du patient. Le temps a récompensé le point de vue des scientifiques de Nancy par une victoire.

Il faut noter qu'en Russie, il y avait aussi des scientifiques qui pratiquaient et étudiaient l'hypnose, et une grande contribution au développement de la pratique russe a été faite par V.M. Bekhterev et K.I. Platonov. Le premier a agi en tant qu'expert dans les procédures judiciaires russes en 1896, utilisant l'hypnose comme méthode pour obtenir un témoignage véridique, ce qui a eu lieu pour la première fois. Un éminent psychiatre russe et hypnotiseur virtuose, M. P. Kutanin, a construit à Saratov la première école russe d'hypnose, dont il est devenu le fondateur.

Outre les scientifiques susmentionnés, de nombreux autres chercheurs et psychothérapeutes de renom, notamment Sigmund Freud, Dave Elman, Milton Erickson, etc., ont utilisé l'hypnose dans leur pratique. Examinons maintenant de plus près l'essence et les étapes de base de l'hypnose.

Les étapes de l'état hypnotique

etat-hypnotique-hypnose-regressive

Avant d'examiner plus en détail les étapes de la transe hypnotique ou état hypnotique, notons la chose suivante : l'hypnose, dans la compréhension de beaucoup de gens, est une sorte d'état mystique, magique, dans lequel des changements miraculeux se produisent en eux. Oui, bien sûr, l'hypnose est une suppression de la volonté humaine, mais elle n'a rien de mystique. C'est un état totalement terre à terre, dans lequel on peut entrer sans l'aide d'étrangers, mais il faut apprendre à le faire. Alors, que se passe-t-il dans l'esprit humain pendant un état hypnotique ou trans hypnotique ?

Première étape - La réduction du tonus cortical

Le tonus cérébral représente le degré d'activation du cerveau. En fait, au premier stade, il y a une diminution progressive du tonus du cortex, le cerveau entre dans un état de relaxation, la tête est "vidée" de ses pensées. L'inhibition et l'excitation (processus cérébraux de base) sont réparties de manière inégale. L'inhibition prend le dessus et la fonction analytique ralentit en conséquence. De seconde en seconde, l'hypnotiseur tombe de plus en plus dans un sommeil léger, la somnolence, les muscles du corps se détendent, au plus fort de cette étape il est impossible de soulever une des parties du corps - tant elles deviennent lourdes. Les sons environnants peuvent être entendus.

Deuxième étape - L'émergence de la zone de rapport

Le mot rapport dans la psychologie hypnotique signifie l'établissement d'un contact, caractérisé par la confiance dans l'hypnotiseur et une compréhension avec lui. Dans la deuxième phase, l'hypnotiseur ressent une somnolence prononcée, une respiration plus douce et plus silencieuse, une période d'anesthésie (absence de sensibilité tactile) et une immobilité complète. Même si les bras de la personne hypnotisée sont suspendus en l'air, ils resteront dans la même position (en psychologie hypnotique, on appelle cela la catalepsie). La voix de l'hypnotiseur devient le seul guide de la volonté de l'hypnotiseur.

Troisième étape - L'isolement du rapport

Après que la zone de rapport ait atteint son apogée, moment où la catalepsie disparaît (c'est-à-dire que les mains levées retombent fermement), les réactions motrices sont induites sans problème, des hallucinations et une amnésie partielle peuvent survenir, et le rapport se perd par le réveil. A ce stade, l'hypnotiseur ouvre des yeux troubles et humides, l'amnésie est observée, la "transformation" de l'âge - le passage à un état plus enfantin et insécurisant, et des hallucinations agréables et négatives sont réalisées. La possibilité de rentrer rapidement en transe hypnotique est également soulignée par les scientifiques.

L'impact du psyché humain avec l'état hypnotique

etat-hypnotique-hypnose-regressive

Comme on peut le voir, la psyché humaine subit une sérieuse transformation pendant l'introduction dans une transe psychologique ou état hypnotique, il est donc très important de travailler avec un hypnotiseur compétent, professionnel, sincère et expérimenté. C'est important car lorsque vous entrez dans la deuxième étape dans un état de rapport, vous confiez votre état psychologique à la seule personne qui devrait vous guider en toute confiance dans la bonne direction, en fonction du but que vous poursuivez en entrant en transe.

Il ne fait aucun doute que la régulation mentale pendant l'hypnose est importante, mais s'il est important pour vous de faire face à vos propres problèmes psychologiques dans la vie de tous les jours, de rester à flot malgré le stress, les problèmes de la vie, nous vous conseillons de suivre notre programme d'autorégulation mentale en ligne, où vous apprendrez tout ce qui précède en 6 semaines dans un format engageant.

En continuant avec les caractéristiques de l'immersion hypnotique, il est nécessaire de décrire tout l'environnement nécessaire à ce processus. Voici quelques-uns des points importants qui vous aideront à garantir un environnement confortable pour l'hypnose :

Adoptez une posture confortable, débarrassez-vous des bruits et des perturbations qui pourraient constituer un obstacle à la sédation. Créez du confort - mettez de la musique relaxante, allumez de l'encens, laissez la lumière tamisée, etc.

Influence verbale sur le psychisme - impératifs apaisants, sommeil, textes psychologiques et méditatifs, comptage tranquille jusqu'à 10, etc.

La relaxation mentale (se débarrasser des pensées, se concentrer sur l'hypnotiseur) et physique (relâchement des muscles du corps, respiration correcte). Si nécessaire, prise de préparations pharmacologiques qui inhibent l'activité du cortex cérébral, provoquent une somnolence et un comportement passif. Outre les facteurs énumérés ci-dessus, il existe également des facteurs narcotiques, toxiques (prise d'alcool, toxines, poisons lumineux) et émotionnels. Mais ceux-ci ne peuvent plus être de nature médicale. C'est ici que nous souhaitons nous concentrer sur les types d'hypnose qui sont pratiqués.

Conclusion sur l'état hypnotique

En fait, nous nous retrouvons tous les jours victimes de l'hypnose, simplement en allumant la télévision : les médias ne laissent pas notre esprit tranquille à chaque minute. Les courants des leaders politiques, les clips flashy des stars du showbiz, les publicités avec leurs "goodies" et "treats" - tout cela contribue à hypnotiser notre attention. Comment se libérer de ces chaînes hypnotiques ? La réponse est simple : évoluer. Plus on sait, plus l'esprit est fort, moins on est hypnotique. Les personnes qui cherchent à enrichir leur monde intérieur, qui s'améliorent jour après jour, apprennent beaucoup dans des domaines variés, ce qui élargit leurs horizons, améliore leurs capacités d'analyse et renforce leurs compétences en matière de profilage. Une personne sensée, intelligente et bien développée est plus difficile à convaincre et plus difficile à endoctriner dans une quelconque absurdité. Si vous avez une expérience d'hypnose, partagez-la dans les commentaires et racontez-nous vos expériences et comment vous avez géré la situation.

DOSSIERS SPIRITUALIS

-->